Comment choisir sa formation?

Comment choisir sa formation?

Quelle est votre activité ou votre projet?

 

Vous souhaitez reprendre:

  • un bar?
  • un restaurant?
  • un hôtel avec bar ou minibar?
  • une sandwicherie?
  • une chambre d’hôtes avec table d’hôtes?

Selon ce que votre client va consommer et comment il va le consommer, la licence va être différente.

La licence de bar 

 Elle est obligatoire si vous offrez à votre client (à titre gratuit ou payant) un verre d’alcool. Ce verre peut être consommé au comptoir ou à table.  Le type de licence de débit de boissons va dépendre de la nature de l’alcool servi. Les alcools sont répartis en groupes de boissons, à chaque groupe va correspondre une licence différente.

Les groupes de boissons

Le groupe 1 correspond aux boissons non alcoolisées. Pour ce groupe rien à signaler, l’exploitant n’a pas besoin de licence ni de formation particulière (la licence I a été supprimée en janvier 2011).

Le groupe 2 comprend les boissons fermentées telles que la bière, le vin, le cidre, le poiré , la crème de cassis, l’hydromel.

Le groupe 3 comprend les boissons telles que les vins doux naturels, les alcools à base de vin (abc) les liqueurs, ces boissons du groupe 3 ne dépassent pas 18°

Les boissons des groupes 2 et 3 ont fusionné pour ne faire qu’un seul groupe de boissons au 1er janvier 2016.

Le groupe 4 correspond aux alcools provenant de la distillation d’origine française. On trouvera dans cette liste les rhums, les anisés, les amers (Picon), les goudrons (gentianes), les tafias (Armagnac, Cognac) et les alcools provenant de la distillation de fruits.

Le groupe 5 correspond aux autres boissons non interdites à la vente et notamment les alcools d’importation (whisky, gin, vodka, saké, etc)

Quelles sont les licences de débit de boissons nécessaires pour les bars?

La licence II et la Licence III concernent les boissons des grosse 2 et 3 indifféremment.  Pour les autres boissons plus fortement alcoolisées c’est la licence IV qui sera nécessaire.

La licence restaurant

Elle est spécifique car c’est une licence  dite restreinte. On ne peut boire de l’alcool qu’à l’occasion d’un repas et comme accessoire à celui-ci. On appréciera donc la notion de repas et de quantité. Une frite et un seau de bière ne répondent pas à cette définition ni même une rondelle de saucisson et un 50 cl de vin blanc! La notion est à apprécier dans le cas de bars à tapas qui doivent nécessairement avoir une licence de bar, car le principe est l’alcool et non le repas.

Comment obtenir une  licence restaurant?

Il existe deux licences restaurant, la petite licence restaurant limitée au groupe 2 et la Licence restaurant qui permet de vendre toutes les boissons alcooliques.

La  licence restaurant permet aussi de revendre sous condition du tabac dans le restaurant. La formation au Permis d’exploitation en rappelle les modalités.

La licence restaurant est gratuite, elle est délivrée par la mairie ou la Préfecture (Paris et Alsace).  Attention le délai de carence de 15 jours s’applique aussi dans le cas d’une licence restaurant. Il faut donc anticiper à la reprise ou à la création du fonds de commerce si on ne veut pas rester fermé pendant 15 jours. Au cours du stage licence d’un débit de boissons vous saurez tout sur ces modalités. Le mieux est de faire le stage le plus en amont possible, ce qui évite bien des erreurs de jeunesse au démarrage! Les moniteurs sont tous d’anciens professionnels, ils sauront vous passer les informations.

Pour avoir une licence restaurant, il suffit d’être majeur ou mineur émancipé, une carte de séjour autorisant le travail en France, un bail commercial et une inscription au registre du commerce. Bien sûr le permis exploitation!

La vente à emporter, PVBAN

Pour vendre de l’alcool à emporter, l’exploitant doit être titulaire d’une licence à emporter à demander à la mairie de la ville ou à la Préfecture pour Paris et les départements d’Alsace Moselle. Pour la vente à emporter ou la livraison après 22 heures et jusqu’à 8 heures le matin, le Permis de vendre des boissons alcooliques la nuit (PVBAN) est obligatoire.

Comment s’inscrire au stage de formation « permis d’exploitation »?

Si vous n’avez jamais exploité, il faudra passer le Permis d’exploitation qui se déroule sur deux jours et demi.  A l’issue de cette formation, le permis vous est délivré pour une période de 10 ans. A l’issue des 10 ans, une formation d’une journée vous permettra de revalider pour 10 ans. Si vous avez exploité en tant que gérant (vous figurez sur un document K-bis) alors la formation peut être ramenée à une journée.Les organismes chargés d’organiser les formations Permis d’exploitation  sont agréés par le Ministère de l’Intérieur .

Formalités administratives

Pour faire les formalités administratives  l’administration vous demandera le permis d’exploitation. En premier lieu la Chambre de Commerce et d’Industrie pour les formalités de création de société. Ensuite la mairie pour la mutation, la translation ou le transfert de la licence. Le maître mot est d’anticiper. Puisque le permis d’exploitation est valable 10 ans, autant le passer le plus tôt possible.

Formation à l’hygiène alimentaire

De la même façon, depuis le 1er octobre 2012, la formation Hygiène Alimentaire est obligatoire en entreprise de restauration commerciale.