L’importance de l’hygiène dans le milieu de la restauration

L’importance de l’hygiène dans le milieu de la restauration

De l’importance de cette préoccupation

Bien souvent, l’activité d’une entreprise, en plus de sa production, doit composer avec nombre de contraintes. La plupart du temps elles sont constituées d’ensembles législatifs ou techniques, dont la comptabilité est un exemple éclairant.
Pour ce qui concerne le domaine de la restauration, un impératif supplémentaire vient se rajouter à toutes les complexités déjà présentes dans la vie d’une entreprise : l’impérieux besoin d’hygiène.

En rapport directe avec le consommateur, la production du restaurateur est fortement encadrée dans sa dimension hygiénique, par une batterie de normes qui vont bien au-delà de la simple assiette servie. Ce qui se retrouve sous le nez du client est en effet l’aboutissement de toute une chaîne de production, dont chaque étape doit être assurée d’une bonne hygiène.

Ainsi, il faut veiller à la propreté des locaux, dans leur intégralité, et pas seulement les parties au contact de la nourriture. Cela doit d’ailleurs être fait avec minutie, car en cas de contrôle des services d’hygiène, jusqu’à la température, ambiante et de la nourriture, sera examinée.

Les risques d’un impair

Toute municipalité a en charge de faire respecter les normes d’hygiène dans les restaurants de sa zone. Il peut s’agir de contrôles impromptus comme de plaintes. Si jamais l’hygiène n’est pas soignée, il sera difficile de compter sur la chance pour ne pas avoir à se mettre aux normes, car une seule plainte peut provoquer un contrôle.

La procédure intervient en deux temps, le restaurateur est averti en cas d’un premier contrôle non satisfaisant, et la possibilité d’améliorer la situation est laissée. Ensuite vient le second contrôle, qui peut envisager la fermeture du restaurant en cas d’absence de toute amélioration. de plus, à ces extrémités peuvent s’ajouter des procédures d’ordre pénal, où il sera demandé à la justice de statuer sur les suites à donner aux infractions.

Une loi pour aider

Même si cela peut apparaître répressif, le contrôle permet de mieux appréhender les normes parfois complexes de l’hygiène dans la restauration. Le plus important est de respecter des préconisations impliquant la santé publique, pas de fermer des restaurants.

Dans la même veine, l’année 2012 a vu naître l’obligation, pour tout effectif engagé par un restaurateur, de compter dans ses rangs une personne sensibilisée à la problématique de l’hygiène. Cela se traduit par un salarié qui a suivi un stage dont le but est l’apprentissage de tous les réflexes d’hygiène devant régir la restauration. Il ne faut pas oublier, face à ces impératifs, que l’hygiène est garante de la qualité de la production.

Leave a Reply

Your email address will not be published.