Comment se déroule la fermeture d’un débit de boissons ?

Ztre restaurateur ne s’improvise pas, et tenir un débit de boisson peut parfois relever du challenge sans les connaissances de bases. Dans ce cadre, le permis d’exploitation vient aider les entrepreneurs à s’y retrouver dans les différentes réglementations et obligations de ce métier, et permet surtout d’acquérir quelques notions essentielles à la bonne tenue d’un établissement autant d’un point de vue de l’hygiène que des textes en vigueur. La société BM Form’Action, organisme agréé par le Ministère de l’Intérieur pour dispenser les formations obligatoires aux futurs tenanciers, nous propose de faire un point sur les tâches de fermeture.

Comment se déroule la fermeture d’un débit de boissons ?

Rappel concernant les tâches de fermeture.

Avant la fermeture des portes

Avant la fermeture de l’établissement, le responsable de caisse doit s’assurer que tous les paiements aient bien été effectués. C’est aussi généralement le moment où le personnel commence les tâches de nettoyage et de rangement. Cela peut paraitre anodin, mais pour la sécurité de tous, l’exploitant doit s’assurer que l’établissement est vide de tout client au moment de la fermeture des portes.

Après la fermeture des portes

En cuisine et au bar, la réglementation sur l’hygiène étant très stricte à ce sujet, le personnel doit protéger et dater les aliments dans des conditionnements hermétiques adaptés. Puis, afin d’éviter la prolifération de bactéries et de nuisibles, le grand nettoyage peut commencer : l’ensemble des appareils doit être vidé, désinfecté et couvert, les poubelles lavées, les plans de travail et les sols savonnés puis rincé…

Pendant ce temps, la salle doit dans un premier temps faire un rangement rapide de la zone d’accueil et protéger tous les produits alimentaires (sauces et condiments …). Dans un deuxième temps, les caisses devront être vérifiées et comptés, les bandes de contrôles sorties et la remise à zéro informatique effectuée. Pour finir, un dernier tour de vérification est nécessaire afin de limiter les risques (fuite d’eau, dégradation, fermeture du gaz …).

Qui est BM Form’Action ?

Basée à Dijon depuis 2011, la société Form’Action propose, sur l’ensemble de la France, les formations obligatoires à l’ouverture de cafés et restaurants en corrélation avec les réglementations en vigueur.
Michelle MULLER, ancienne gérante et juriste dans les CHR (cafés, hôtels, restaurants), et Stéphane VALS, expert-comptable spécialiste de la restauration, assistés d’une équipe d’intervenant assurent des formations sans cesse actualisées.
Le site internet www.bmformaction.fr, permet de trouver les informations nécessaires à l’obtention du permis d’exploitations et le descriptif des formations.

Tout cela pourrait paraitre bien compliqué sans les explications éclairées des formateurs de www.bmformaction.fr et de nombreux entrepreneurs se sont déjà découragés avant même de commencer. Cependant, il est fort à parier que les formations dispensées par BM Form’Action seront la mise en bouche nécessaire à votre succès !

Comments are closed.