Comment rédiger un plan d’affaires sans se prendre la tête?

Comment rédiger un plan d’affaires sans se prendre la tête?

Le plan d’affaires! Rien que d’y penser, les entrepreneurs qui n’ont qu’une seule envie, commencer les choses pratiques, sont souvent désemparés. La procrastination apparaît et toutes sorte d’excuses surgissent pour ne pas le faire :Je n’ai pas le temps, ni les compétences, qu’est-ce que je vais bien pouvoir y mettre… Il est plus facile de partager son idée en le disant qu’en l’écrivant.Cependant, selon sondage 78% des faillites d’entreprises seraient causées par l’absence d’un plan d’affaires ou sinon d’un plan d’affaires mal développé.

Alors oui il faut passer par là. Et dans l’optique de recherche du financement auprès des investisseurs, il demeure un outil essentiel. En effet, un plan d’affaire bien pensé augmente les chances d’obtenir les fonds demandés.

Mais rassurez-vous, le plan d’affaires n’est pas un mémoire ni une thèse de doctorat, une vingtaine de page suffissent généralement. Voici quelques points sur lesquels vous pouvez mettre l’emphase.
1 Le temps des éventuels investisseurs est précieux. Quand vous rédigez votre plan d’affaires, mettez-vous à leur place. Ils devraient trouver l’information et les réponses à leur question rapidement. Inutile de fournir de multiples tables de données à déchiffrer avec une loupe. Votre plan devra être clair, simple, concis et aller droit au bût. Une table de matière organisera l’information. Un sommaire exécutif au début reprendra les points essentiels. Le plus souvent les investisseurs ne lisent pas l’ensemble du document et se concentre sur ce sommaire. Votre résumé devra retenir leur attention immédiatement et vous démarquez des autres. La première impression compte et elle doit être la bonne.
2 Votre plan d’affaires sera complet. Vous ne rédigez pas un roman mais assurez-vous de couvrir les points importants : votre mission, vos clients, vos perspectives de croissance par exemple. Parlez de la direction que prendra votre entreprise et de ses perspectives de croissance globale. Soutenez vos hypothèses et validez l’information.
3 Présentez vous et votre entreprise sous un jour positif. Faites transparaître votre passion et votre leadership. Parlez de vos qualités : discipline, prévoyance, capacité de résister à la pression. Présentez votre équipe et démontrez que vous êtes soutenu et savez vous entourer de gens compétents.
4 Ayez une idée de quel genre de financement vous recherchez et adaptez votre plan, ou du moins la section financière, en conséquence. Selon que vous vous adressez à un banquier, des anges investisseurs ou du capital de risque, le focus et les arguments sont différents. Quels que soient le type d’investisseur, ne vous mettez pas en position de faiblesse avec un plan non complet ou qui ne répond pas à leur préoccupation.

Un plan complet et bien rédigé augmente votre pouvoir de négociation et vos chances d’obtenir du financement selon vos conditions. Un comptable ou un consultant en financement d’entreprise peuvent vous aider à le rédiger. Vous pouvez les consulter pour une opinion d’expert sur un sujet précis, ou pour renforcer vos propres connaissances car vous seul connaissez mieux votre entreprise et vos besoins.

Mais l’exercice ne s’arrête pas une fois le financement tant désiré obtenu. Le plan d’affaires est un outil de gestion qui vous permettra notamment d’anticiper vos besoins de financement futurs. Sa rédaction force l’entrepreneur à mettre ses idées en place, comprendre ses besoins présents et futurs et réfléchir sur les enjeux de sa compagnie.

Si vous avez besoin d’accompagnement dans la rédaction de votre plan d’affaires, votre expert-comptable  peut vous accompagner.

Sachez que votre plan d’affaires servira de guide tout au long de la vie de votre entreprise.

Pour le financement, un courtier spécialisé en financement de reprise ou de création pourra vous être utile.

Comments are closed.